17 avril 2024

En cette saison, le plateau  de la Dent de Rez est un superbe jardin avec ses pelouses abondamment fleuries de thym, d’orchis, de stipe à tige laineuse, de genêt de Villars et bien d’autres espèces.
Inclus au réseau Natura 2000, il fait l’objet de mesures de protection en accord avec les propriétaires et les éleveurs locaux qui n’hésitent pas à y conduire leurs troupeaux.Dent de Rez
Bien que souvent balayé par les vents, ce formidable promontoire calcaire cache de nombreux témoignages d’occupation humaine, surtout depuis le Néolithique moyen. Le plus spectaculaire est sans doute cette double enceinte en pierre sèche à l’ouest du site, particulièrement imposante, sur le côté le plus vulnérable, datée de l’Age du Fer, qui devait protéger un village de hauteur.
On note  encore des occupations ponctuelles à l’époque gallo-romaine et au Haut-Moyen-Age. Bien que plus récent, l’oratoire à saint Isidore, largement démantelé, fait piètre figure. Il rappelle les invocations des gens de Gras pour faire venir la pluie les années de sécheresse, à une période où une grande partie des pentes étaient activement travaillées.
Quelques abris-bergeries au pied des falaises évoquent aussi l’importance du pastoralisme.
Tous ces vestiges étaient présentés à l’occasion de la dernière sortie de l’association Paysages, Patrimoine et Environnement de Saint-Remèze, sous la houlette de son président.

Share Button