17 avril 2024

Pour sa deuxième sortie, Paysages, Patrimoine et Environnement de Saint-Remèze proposait une randonnée-découverte de la Font vive et du Chastelas de Grospierres.
Elle était reçue par M. Robert Haon, vice-président de la Société de Sauvegarde des Sites et Monuments de Grospierres, qui assura avec beaucoup de détails et de passion la visite des deux sites.
FontviveTout était dit sur la Font vive, une résurgence vauclusienne dont la vasque a une profondeur de 9 m. Son réseau souterrain a fait l’objet de plusieurs explorations en plongée depuis quarante ans permettant de topographier plus de 1000 m de galeries, mais on ignore toujours la provenance de l’eau.
Un vieux sentier conduisait ensuite aux ruines du village médiéval du Chastelas qui a abrité une vingtaine de familles jusqu’au milieu du 19e siècle. Plein de charme, il offre d’intéressants vestiges architecturaux, en particulier de magnifiques voûtes et arches en anse de panier. Une association de bénévoles a participé à quelques restaurations plutôt réussies.

GrospierresJPGLe site du château est sur un éperon rocheux dominant largement la vallée du Chassezac. Il n’en reste que quelques pans du rempart, une porte ainsi que d’abondants pierriers de démolition. 
Une visite réussie et un bel exemple d’échange interassociatif.

Share Button