22 juin 2024

La dernière sortie de Patrimoine a bénéficié d’un temps printanier exceptionnel.
Elle permit de découvrir au milieu de la garrigue et des bois plusieurs aménagements vernaculaires intéressants : des enclos bordés de murettes en pierre sèche, des clapas d’épierrement, d’anciennes granges et des abris-bergeries. Ils sont le reflet de générations de paysans ou de bergers au cours du XIXe s. pour aménager au maximum l’espace local afin de faire face à des besoins alimentaires et économiques de plus en plus pressants avec l ‘augmentation de la population.
Le clou de la randonnée fut l’abri-bergerie de la Bartade qui présente un long mur intérieur assurant un compartimentage qui permettait de séparer les bêtes tout en les protégeant des loups qui rôdaient encore dans la région jusqu’au début du XXe s.
L’abri cache aussi un magnifique réseau spéléologique par ses volumes et ses concrétions qui correspond à l’ancienne « rivière souterraine » de l’Ardèche avant qu’elle ne s’enfonce dans les gorges actuelles.
On peut regretter de ne pas avoir pu visiter les belles cabanes en pierre sèche de Costes chaudes aujourd’hui inaccessibles avec l’important parc clôturé qui occupe une grande partie du secteur.

Share Button