19 juillet 2024

La dernière sortie de l’association Paysages, Patrimoine et Environnement s’intitulait Des champs de lavande à la distillerie de La Plaine de Gras.
Elle était animée par Dominique Robert qui conduisit le groupe dans La Plaine d’Aurèle pour assister à une coupe mécanique.

Ce fut l’occasion de tout apprendre sur la culture du lavandin, un hybride naturel très présent sur nos plateaux, bien connu par ses qualités de rusticité, sa teneur en camphre, et ses couleurs. Il est en fleurs cette année depuis le début juin et devrait connaître une assez bonne récolte grâce aux pluies de la mi-juin.

Dominique ROBERT rappelant les particularités du  lavandin.
Dominique ROBERT rappelant les particularités du lavandin

On compte environ cent hectares de cette plante sur la commune pour une production de sept tonnes d’huile essentielle. La récolte est bien avancée, elle dure généralement 5 semaines. Les hampes florales sont coupées puis broyées (le « vert broyé ») et convoyées vers un caisson derrière la machine qui servira directement à la distillation. Puis, le groupe se retrouvait à la Distillerie de Gras qui est la seule pour tout le département de l’Ardèche.
Elle fonctionne à plein régime depuis une semaine, partagée entre environ 80 coopérateurs.
Le principe en est simple. On fait passer de la vapeur sèche produite au gaz dans les caissons hermétiquement fermés de la récolte puis on va extraire l’essence de lavandin (ou huile essentielle) après refroidissement dans un serpentin (principe de l’alambic) et décantation.

Une belle leçon de choses qui devait se terminer à la Cave coopérative par un verre de l’amitié.

Share Button