30 mai 2024

Pour sa première sortie 2017, Paysage, Patrimoine et Environnement de Saint-Remèze proposait une découverte des vieux chemins de Saint-Remèze à Bidon.
La randonnée se faisait en partenariat avec l’association Les Saints vadrouilleurs, présidée par Jean-François Roche.
Aussi, pour la circonstance, de nombreux adhérents de cette association étaient présents.
Ce fut, à l’aller, l’occasion, à partir de Gourdau, de suivre une draille toute rectiligne autrefois utilisée pour le passage des troupeaux de Bidon rejoignant « pâturage et abreuvage ».

Michel Raimbault fit un point sur la nécropole de Beauregard bien connue pour ses nombreux tumulus de pierre qui ont livré un important mobilier métallique et céramique de l’Age du fer.


Il brossa un rapide tableau sur l’importance de toutes ces zones de pâtis à l’ouest du Laoul, sources de convoitises et de nombreux conflits au Moyen-Age entre Saint-Remèze, Gras et Saint-Marcel.


A Bidon, l’équipée se retrouvait dans la petite église du village pour un exposé dAndré Vermorel, maire de la commune.

Le retour se faisait par une autre draille qui permit de voir plusieurs témoins d’architecture en pierre sèche et de passer en limite de la base allemande construite en 1944 pour traquer les avions alliés. Il en reste plusieurs structures significatives sous forme de silos en béton, d’embases hexagonales ou encore de baraquements.

Poursuivant par le chemin du Moulin à vent, la randonnée se terminait vers 13 heures par un sympathique apéritif dans le parc de la chapelle Sainte Anne.
Un grand merci aux organisateurs bénévoles.

Share Button