30 mai 2024
Distance parcourue : 12 km. Temps de marche : 4h17

Lorsque nous arrivons en haut de la butte où se tient le village de Saint-Vincent de Barrès, le mistral est violent mais l’accueil de Dominique Chaize, adjoint au maire en charge du tourisme, du développement local et de l’aménagement du territoire est, lui, très chaleureux !
Sur la place du « château », Dominique Chaize nous présente sa commune : 830 habitants répartis entre le bourg médiéval, perché à 260 m, et les nombreux hameaux de la riche plaine de Barrès.
A l’origine, un castrum fondé en 1256 dont il reste le donjon, solide quadrilatère auquel se sont par la suite accolés des bâtiments.
De l’enceinte fortifiée du Moyen Age ne restent que les quatres tours de flanquement à plan circulaire qui étaient situées aux quatres angles de la fortification.
Nous le suivons ensuite dans le bourg médiéval, empruntant les passages couverts, franchissant la porte des Cavaliers puis celle des Notables.

Au détour d’une ruelle, nous croisons Sabrina Leroy qui gentiment nous ouvre les portes de son atelier d’enluminure et de calligraphie. Artisan d’art, elle applique les techniques et recettes médiévales, calligraphie sur parchemin et pigments qu’elle prépare elle-même à base d’ingrédients issus de la nature environnante (sans oublier l’oeuf !).
Nous trouvons ensuite refuge dans l’église. Construite à l’emplacement de la première église détruite pendant les guerres de religions, elle est sobre, de dimensions modestes et dédiée à saint Vincent.
Grace à notre guide, nous avons le privilège de pouvoir pénétrer dans la mairie, fermée au public le samedi. Nous nous trouvons dans l’ancien donjon ; un bel escalier à vis nous conduit jusqu’à une terrasse qui domine la plaine du Barrès.
Au loin, le plateau du Coiron et s’en détachant la montagne d’Andance, ancien cratère volcanique (maar), au sommet de laquelle est exploitée une carrière de diatomite.
Nous remercions Dominique Chaize pour sa disponibilité, sa passion et ses anecdotes. Deux heures enrichissantes dans un village qui, grace aux travaux de restauration encouragés par la municipalité a pu valoriser son patrimoine et obtenir le label « Village de caractère » et récemment « Petites Cités de caractères« .
Après un pique-nique pris à l’abri du vent, nous poursuivons notre randonnée à travers les bois de chênes verts, pins, cèdres et sapins.

Share Button