17 avril 2024

Au programme de la sortie de Paysages, Patrimoine et Environnement de Saint-Remèze, un circuit en huit de Rochecolombe à Sauveplantade.

Le groupe se rendit en premier à la cascade de Rochecolombe qui en impose au fond de son cirque même si l’eau y coule rarement.

Puis, à partir de la porte fortifiée du bas, ce fut la montée au vieux village accroché sous les ruines de son château.

Très bel exemple de clocher-mur ou clocher à peigne.

Un exemple de petit bourg castral, dont plusieurs maisons le long des ruelles reprennent vie depuis quelques années.

 

 

 

 

 

On eut droit à une intéressante visite de la chapelle Saint Barthélémy conduite par Mr et Mme Thiéry, du Comité d’animation de Rochecolombe, passionnés par leur village.

Ils rappelèrent l’histoire du monument qui présente des éléments du XIIIe au XIXe s., tout en évoquant plusieurs membres de la célèbre famille des Vogüé détentrice de la seigneurie de Rochecolombe, dont le caveau familial se tient sous la chapelle.

Au sommet de l’éperon, se dressent les restes d’un ancien donjon flanqué d’une enceinte, qui pourrait remonter au XIIe s.
Puis, ce fut la randonnée vers la minuscule église Saint Pierre de Sauveplantade par des chemins parfois caillouteux.
On s’arrête au premier sommet pour la pause pique-nique.
L’édifice, en bordure du hameau, surprend à l’intérieur par ses dimensions, la qualité du travail et sa décoration. Il a été construit à la fin du XIe s. par des bénédictins de Cruas, en remployant des éléments d’une église plus ancienne, dont de curieux chapiteaux décorés de rosaces.
Un modèle d’église très représentatif du premier art roman méridional, que l’on retrouve par exemple à Larnas.
Retour au point de départ par la serre de la Fourche.
Encore une belle randonnée à la journée dans la bonne humeur et sous un chaud soleil. Un groupe fidèle qui s’étoffe et se rajeunit avec une forte présence de montiliens.
Une pensée pour Claudine qui s’est faite une entorse dans la descente vers Sauveplantade.

Share Button