Imprimer cette page  Transmettre cette page

Les sorties 2018

  • Samedi 27 janvier 2018 : Randonnée de Rounal à Marzal,
    avec Annie FLAHAUT.
    Le plateau de Saint-Remèze est percé de nombreux avens à caractère exceptionnel. La randonnée permettra d’en voir trois dans le Bois de Malbosc :

    Aven du faux-Marzal

    – l’aven dit le Faux-Marzal, descendant à – 220 mètres, parmi les plus profonds d’Ardèche,
    – l’aven de Reynaud, descendant à – 86 mètres,
    l’aven de Centura se divisant en deux puits qui se rejoignent dans une grande salle pentue bien concrétionnée descendant à –70 mètres.
    On terminera par une visite à l’aven de Marzal II, près de l’aven touristique, désobstrué de 1966 à 1991 sur plus de 25 m, par une équipe de spéléologues, aidés de scouts, sous la direction de Jean-Claude Flahaut.
    Il a livré des restes de faune en abondance, et des sédiments qui apportent des informations importantes sur le paléoenvironnement quaternaire. Une grande prudence est demandée à proximité des sites.
    – Départ : 9 heures. Retour vers 13 heures.
    – Rendez-vous : local des pompiers de Saint-Remèze.
    – Précautions : prévoir de bonnes chaussures.

 

  • Samedi 10 février 2018 : Visite du village de Vagnas et des ruines du Monastier, avec Alain JOLY, président de l’association
     » Vagnas, patrimoine et découverte « .

    Vagnas est un charmant village de l’Ardèche méridionale avec un château et de belles maisons traditionnelles.
    La Maison pour tous, salle des fêtes, est l’ancienne église du village.
    Les remparts furent abattus par Louis XIII lors des guerres de religions particulièrement sensibles dans cette région.
    Les 10 et 11 février 1703, les troupes camisardes commandées par Jean Cavalier se sont affrontées aux troupes royales aux abords de Vagnas. Elles y subissent de lourdes pertes.

    Près du village, on peut voir un ancien milliaire de la voie romaine dite d’Antonin le Pieux de Nîmes à Alba, réutilisé comme support de croix.

    Les ruines du Monastier.

    A 2 km du bourg, le Monastier est un ensemble de ruines d’un prieuré roman sur des constructions carolingiennes et antiques. Il semble avoir été abandonné vers 1300. Les bâtiments ont alors servi de carrière.
    Un petit Musée est en projet pour remplacer l’ancien et résumer la vie du village depuis 300 000 ans jusqu’à nos jours.
    – Départ : 9 heures.
    – Rendez-vous : local des pompiers de Saint-Remèze. Un co-voiturage jusqu’à Vagnas sera proposé.
    – Durée : la matinée.

 

  • Dimanche 4 mars 2018 : Randonnée du Mas de Gras à Gras.
    Le sentier descend du plateau par Bouisset et Taysse ou se trouvait au fond du vallon une ancienne distillerie de lavande qui comptait six alambics. Elle servait principalement pour la « fine » de la Dent de Rez cueillie au début du XXe s.
    Puis le sentier monte sur Serrelia à l’est du hameau de Gogne avant de plonger sur Gras sur le flanc nord du plateau de Bauzu.

    On découvre rapidement le beau village de Gras enserré par une ceinture de remparts et dominé par les restes de son château médiéval, ancienne propriété des Baladun, et de son imposante église Notre-Dame de l’Assomption au XVIIe s
    .
    On entre dans le bourg par une porte fortifiée qui ouvre sur une place pittoresque desservant tout un réseau de ruelles voûtées.
    Hors les murs, à l’est, dans un angle du cimetière, se dresse la chapelle Saint-Blaise, un chef-d’œuvre de l’art roman.

    On regagne le Mas de Gras par l’Estrade de Gras qui fut un tronçon de l’ancienne voie romaine dite de la Vallis Vinaria.
    – Départ : 9 heures.
    – Rendez-vous : local des pompiers de Saint-Remèze.
    – Précautions : prévoir de bonnes chaussures. Environ 9 kilomètres.

 

  • Samedi 31 mars 2018 : La commanderie de Jalès, avec
    Jean FEROLE, président de l’association  » Act’Jalès  »
    Elle est située sur une légère éminence dans la plaine de Berrias. Construite pour les Templiers vers 1140, elle a toujours son plan d’origine.
    Une commanderie était à la fois un domaine agricole et un monastère destinés à procurer des fonds pour soutenir leurs actions en Terre sainte. Organisée autour d’une cour avec son puits, elle a gardé sa chapelle, le logis pour les chevaliers du Temple, un cellier et un bâtiment agricole.
    Un plan qui n’est pas sans rappeler celui de la Maladrerie des Templiers au fond des Gorges de l’Ardèche.
    Après la dissolution de l’ordre en 1312, elle passe entre les mains des Hospitaliers de Saint Jean qui deviendront plus tard les Chevaliers de Malte.

    Vue aérienne (photo Barge)

  • La commanderie de Jalès est fortifiée pendant la guerre de Cent ans et agrandie au XVIIIe s.Bien conservée, elle est « l’une des rares en Europe à avoir résisté au temps et à la période révolutionnaire ».- Départ : 9 heures.
    – Rendez-vous : local des pompiers de Saint-Remèze.
    – Un co-voiturage jusqu’à Berrias sera proposé.
    – Durée : la matinée.

 

  • Samedi 14 avril 2018Le Printemps sur un plateau !
    Journée spéciale « Randonnée autrement », en partenariat avec  l’association  ACTECO (Acteurs économiques de Saint-Remèze, Gras , Bidon et Larnas)et le SGGA (Syndicat de Gestion des Gorges de l’Ardèche).
    Une façon originale de cheminer à sa propre allure et de découvrir le territoire et l’identité du plateau, son patrimoine, son environnement et ses acteurs économiques.
    Le départ se fera du Porgie, avec sur la place, un marché de producteurs et des animations.

    Deux circuits balisés sont prévus avec des stands ou ateliers en différents points du parcours : un petit tour de 5,3 km, facile, plutôt familial, et un grand tour de 16 km.
    Des visites du village sont aussi programmées en matinée et début d’après-midi.

    Départ entre 9 heures et 10 heures, place du Porgie.
    –  Prévoir de bonnes chaussures.

 

  • Dimanche 29 avril 2018 : « du balcon des Templiers à Gournier ».
    Compte tenu des risques dans les gorges par temps de pluie, cette randonnée est reportée à une date ultérieure.
  • Samedi 19 mai 2018 : Fête du pain.
    Elle revient chaque année autour de la date de fête du saint patron des boulangers, saint Honoré, que l’on célèbre le 16 mai.
    Pour mettre en valeur toutes les qualités de cet aliment traditionnel, on se retrouvera autour du four de Micalin, l’un des mieux conservés de la contrée avec sa belle coupole appareillée en briques réfractaires.
    Comme pour les précédentes éditions, une randonnée conduira du village de Saint-Remèze  à ce lieu magnifique, en passant par Berc, le pied des Costes, les Sénébrières, les Martinades, les Buissières, la cascade du Sautadou et la Combe Rouvière.
    C’est au Micalin, dans ce
    havre de paix et de fraîcheur que nous assisterons au défournement et partagerons le repas.
    – Départ : 9 heures du local des pompiers de Saint-Remèze.
    – Durée : la journée.
    – Prévoir de bonnes chaussures et un pique-nique.

 

  • Samedi 2 juin 2018  : « Sur l’ancienne voie romaine de Maximien ».
    Deux voies romaines secondaires partaient de la vallée du Rhône pour gagner Alba, le chef-lieu de la cité, l’une de  Bergoiate/ Bourg-Saint-Andéol, l’autre de Lagernate / Saint-Just-d’Ardèche, deux ports fluviaux jouant un rôle majeur dans les échanges commerciaux avec Rome.
    Elles se rejoignaient peu avant Rimouren, passage obligé pour gagner ensuite le Nord par Gras, La Fare et Valvignères.

    Le dolmen de Champvermeil.

    La randonnée portera sur un tronçon de la seconde à compter de son croisement avec la D. 4, sous la forme d’un chemin forestier, dit « chemin ferré », jusqu’ à son intersection avec la D. 358 de Bidon à Bourg-Saint-Andéol.
    Plusieurs indices et toponymes sont significatifs.
    Le retour se fera par la combe de Champ Vermeil, autre voie rectiligne qui a sans doute fonctionné au Moyen Age.

    – Départ à 9 heures du local des Sapeurs-Pompiers de Saint-Remèze.
    – Durée la journée ; environ 12 kms .
    – Prévoir de bonnes chaussures, un pique-nique et de l’eau.

 

  • Samedi 16 juin 2018 :  » De Mayres à la plaine du Tay ».
    Une randonnée peu commune sur le plateau au-dessus de la combe du Tiourre  offrant quelques perspectives intéressantes sur la combe en question et livrant  plusieurs  structures en pierre sèche.

    La combe du Tiourre.


    On gagnera ensuite le Ravin de Combe longue particulièrement sauvage qui cache en sous-bois quelques abris, pour remonter progressivement sur la ferme de Mayres.

     

    La Spongieuse, chenille du Bombyx disparate.

    La spongieuse et son prédateur naturel, le calosome.

    Une sortie qui sera le prétexte à porter notre regard sur les paysages, la faune, la flore mais encore sur le savoir-faire et le savoir-vivre de générations de paysans, bouscatiers et charbonniers.

     

    – Départ : 9 heures.
    – Rendez-vous : local des Sapeurs-Pompiers de Saint-Remèze.
    – Durée : la matinée ; environ 9 km et 100 m de dénivelé.
    – Prévoir de bonnes chaussures et de l’eau.

 

 

  • Dimanche 8 juillet 2018 : « De Gerles à la ferme de Rez ».

    Une sortie originale qui nous fera monter à la Dent de Rez par le col d’Eyrole.

Gerles.

Un plateau plein d’histoire, d’où la vue s’étend à 360 ° des Cévennes aux Alpes.

 

Nous longerons ensuite sa partie occidentale pour gagner les pentes de Mouchalarède, et descendre sur la Ferme de Rez qui a livré à proximité des vestiges médiévaux  dont un important mobilier céramique et de nombreuses scories (fouilles de Nicolas Clément en 2005).

La ferme de Rez.

 


Le retour vers le col d’Eyrole se fera par un vieux chemin qui a pu être depuis l’Age du Bronze une voie de passage entre la vallée du Rhône et l’intérieur des terres du Vivarais.

Cigale.

 

Départ 8h30.
– La journée.
– Environ 12 km.
– Dénivelé : 220 m.

– Prévoir de bonnes chaussures, de l’eau
(1,5 litre au minimum), un pique-nique et un chapeau.

 

 

 

  • Dimanche 26 août 2018 : « du balcon des Templiers à Gournier ».
    Une approche sur la journée des Gorges et de son couvert végétal réservée à des marcheurs chevronnés.
    La randonnée part du Balcon des Templiers qui offre une vue saisissante sur le Cirque de la Madeleine, un méandre resserré de l’Ardèche et les Remparts du Garn.
    Descente au sentier des Gorges, on longe le pied de la Cathédrale, la Guigone, le pied de La Madeleine, Midroï et retour par Gournier.

    Visite de grottes-bergeries.
    Art schématique. 

    Tout le long, nous sommes dans la Réserve Naturelle Nationale des Gorges de l’Ardèche, merci de respecter la réglementation.
    La sortie permet de saisir les différentes composantes de la végétation : les falaises avec les genévriers de Phénicie, la chênaie verte sur les pentes et la ripisylve au bord de l’Ardèche.

    – Départ à 9 heures du parking près du local des Sapeurs-Pompiers.
    – Durée : la journée.
    Prévoir de bonnes chaussures, une lampe frontale ou une torche, un pique-nique et de l’eau (1,5 l au minimum).
    Pas d’animaux.